Le Colloque, une manifestation originale

Lancé en juillet 1993 à l’initiative du Professeur Ioan Dragan et de l’équipe pluridisciplinaire du Laboratoire « Médias, communication et culture » (Institut de Sociologie de l’Académie Roumaine) en collaboration avec de multiples partenaires locaux et l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), ce colloque traduit depuis quinze ans un effort singulier de développement durable en matière de coopération scientifique disciplinaire. Son objectif constant a été la structuration et la dynamisation des échanges  entre chercheurs français et roumains spécialisés dans différentes branches des sciences de l’information et de la communication. Par ailleurs, des chercheurs en provenance d’autres pays francophones (Québec, Suisse, Tunisie, Bulgarie, Moldavie…) ont régulièrement été associés aux travaux du colloque.

Les principaux partenaires ont été les suivants : Faculté de Journalisme et de Sciences de la Communication (FJSC), Faculté des Lettres, Faculté de Sociologie et d’Assistance Sociale (Université de Bucarest) ; Université Polytechnique ; École Nationale de Sciences Politiques et Administratives (SNSPA) ; Académie du Théâtre et du Film (ATF) ; Institut Français de Bucarest ; Conseil National de l’Audiovisuel ; Ministère de la Défense et Ministère des Informations Publiques de Roumanie…

La pérennité et la régularité d’une manifestation bilatérale qui s’est tenue depuis 1993 sans aucune discontinuité est certainement son caractère le plus remarquable. D’une part, il reste rare, eu égard aux difficultés d’organisation de tout colloque scientifique bilatéral, que de tels événements puissent se maintenir à un rythme annuel. D’autre part, ces difficultés sont encore plus importantes lorsqu’il s’agit de développer des échanges réguliers avec le système académique d’un pays post-totalitaire en transition démocratique qui a connu une histoire récente particulièrement dramatique. Dans le champ des sciences de l’information et de la communication (SIC), il n’existe pas de formule équivalente en Roumanie.

En dépit de récurrentes difficultés conjoncturelles, notamment au plan financier, le colloque franco-roumain a pu se tenir chaque année à Bucarest, toujours à la même période (fin juin-début juillet). Il a mobilisé un noyau dur de chercheurs français, qui sont revenus plusieurs fois et ont mis en place d’autres formes de coopération bilatérale complémentaires : échanges pédagogiques, co-tutelles, programmes communs de recherche, etc.